A QUI S’ADRESSE LA XBOX ONE X ?

En cette période de grands changements pour l’industrie du jeu vidéo, qui tente de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommateurs, changeant de smartphone tous les ans ou tous les deux ans, les sorties de consoles de jeu s’espacent de moins en moins dans le temps. La PS4 Pro, upgrade d’une PlayStation 4 en sur-domination d’un marché de plus en plus conséquent a lancé cette tendance, mettant de côté les quelques minimes innovations de milieu de cycle (les fameux modèles slim) pour mieux se consacrer à l’amélioration du rendu des jeux (framerate, textures, graphismes…). Microsoft présente alors à l’E3 dernier la Xbox One X, capable d’afficher des graphismes 4K en natif ou d’améliorer les jeux déjà sortis sur support Xbox One. Mais à qui s’adresse cette mystérieuse console de jeu, prévue pour le 7 novembre 2017 ?

Question parfaitement légitime au vu du contexte. La pénétration du marché par les téléviseurs 4K dans les foyers équipés « gaming » étant de 10%, le Xbox Play Anywhere permettant aux joueurs PC de profiter des exclusivités Xbox One sous Windows 10, le concurrent principal atteignant deux fois plus de foyers (attirant ainsi beaucoup plus d’exclusivités 3rd party) et ayant de nombreuses cartes à jouer en termes d’exclusivités 1st party (God of War, pour ne citer que celle-ci, tandis que, rappelons-le, Microsoft a « perdu » Fable Legends et Scalebound), la situation semble plus que délicate et Microsoft cherche à s’engouffrer dans le dernier segment pas encore « occupé » par l’adversaire. Sans doute, mais pas seulement, la Xbox One X incarne un porte-étendard de la marque, un showroom de savoir-faire et de capacités, réservé aux joueurs réellement désireux de ressentir parmi les meilleures performances de jeu possible (temps de chargement écourtés ou framerate constant, graphismes flamboyants…) sur l’offre 3rd party.

47d0f9fa-9092-44a6-81b7-8c545316e475

Ce saut dans l’inconnu – puisque une console de jeu aussi puissante n’a jamais été lancée à mi-cycle auparavant – ne se fait pas sans un hardware conséquent :  12 go de RAM GDDR5, CPU huit cœurs cadencé à 2,3 GHz, de 326 go /s de bande passante, et 1 To de stockage. Point de VR planifiée pour le moment, puisque Microsoft se consacre à Hololens, sa réalité augmentée exclusive.

Une configuration orientée 4K pour les joueurs console les plus exigeants en termes de specs, dotés de téléviseurs 4K HDR, mais pas seulement, de nombreux jeux du catalogue Xbox One étant améliorés en 1080p (The Witcher 3, Fallout 4, Doom…), ce qui permet d’élargir le public déjà assez restreint de la bête. Car oui, la Xbox One X se veut tout sauf grand public, de l’aveu même de Phil Spencer. Elle est réellement pensée pour une catégorie de joueurs impliqués, contrairement à la Xbox One S, plus accessible, dédiée à un public plus large. Le trentenaire assez aisé, impliqué dans le gaming, ne jouant pas sur PC mais souhaitant un excellent ressenti en jeu 3rd party est la clientèle idéale de la  »X »…

Laisser un commentaire