Bien débuter à F1 2018

Amateur de Forza Motorsport avant tout, l’auteur de cet article ne se sera que peu essayé à la Formule 1 virtuelle proposée régulièrement depuis quelques années par les studios britanniques Codemasters. Simulation avant tout, F1 2018 se présente comme un chouïa plus délicat à prendre en main de prime abord que son prédécesseur dénommé, ô surprise, F1 2017. Cet article est donc à la fois une critique du jeu et un petit guide destiné à ceux qui redécouvrent les joies d’arpenter les circuits de F1 en brûlant la gomme de leurs pneumatiques.

 

Quand bien même la conduite dans cette édition 2018 se souhaite accessible, le jeu est  une véritable simulation, et ce dans les moindres détails, simulation qui nécessite donc à la fois un minimum de connaissances mécaniques (très largement abordées dans les didacticiels dédiés- qui ne sont pas obligatoires) afin de préparer son véhicule en amont des grands prix et de marquer assez de points pour rester bien classé. F1 2018 va même jusqu’à simuler les interviews avec la presse, ce qui influencera les relations du pilote avec les différentes branches de son écurie (l’aérodynamique, la motorisation…), en fonction des déclarations choisies.

Super Monaco GP

Effectuer des “contre la montre” afin de se familiariser avec les circuits et de piloter dans les règles de l’art est une bonne initiative dès la première prise en main du jeu. Et même dans ce mode de jeu, la moindre sortie de piste coûtera une pénalité. Il ne sera pas possible, par exemple, de valider un chrono si une courbe a été coupée, même légèrement, lors d’un tour de piste. Impossible également de valider un temps si l’on fait usage du “flashback” permettant de reprendre un virage raté. La recherche du chrono pur est un excellent moyen d’affiner ses techniques de pilotage.

Après avoir enchaîné les temps en mode “contre la montre” sur un circuit précis, rejoindre le mode carrière et entamer les essais sur le circuit correspondant est la marche à suivre. F1 2018 propose trois séances d’essai de 30 mn durant lesquelles il est possible d’accomplir certains challenges, comme apprendre à gérer l’ERS (le système de récupération d’énergie), les pneus, le carburant, ou encore anticiper la stratégie en course (le nombre d’arrêts au stand). Le mode carrière adapte automatiquement sa difficulté au niveau du joueur et les temps des autres concurrents dépendent des temps effectués par le joueur, que ce soit durant les essais, le tour de qualifications ou les quinze tours de Grand Prix en lui-même.

Nigel Mansell’s World Championship

Comme d’habitude, sur un circuit sinueux il conviendra d’augmenter les appuis aérodynamiques, tandis que sur un circuit orienté vitesse pure, les réduire sera de mise afin d’optimiser ses performances en ligne droite. Les challenges proposés durant les essais sont une excellente idée, d’autant qu’ils permettent de dégager des points de ressource que l’on peut allouer à la R&D afin de développer différents secteurs comme la longévité, la motorisation, l’aérodynamique, selon une sorte d’arbre de compétences. Elément clé du mode carrière, cette progression permet de faire progresser l’écurie en performance pure.

Cette étape achevée, les joies du multijoueur en ligne s’offrent au joueur fébrile d’en découdre contre des adversaires de tous horizons (principalement de sa zone géographique) lors de joutes sur des circuits tous plus retors les uns que les autres. L’intelligence artificielle du jeu étant parfois surprenante (on a de temps en temps le sentiment que les autres véhicules vous foncent dessus sans crier gare), faire des grands prix en ligne est la cerise sur le gâteau à F1 2018. Les aficionados du bitume sont nombreux sur la toile et remporter une course ou deux relève parfois de l’exploit, tant certains pilotes virtuels sont sur-entraînés. Nos tentatives de pilotage online se sont parfaitement déroulées dès lors que les serveurs ont été fonctionnels.

 

Que ce soit en mode carrière, en multijoueur en ligne ou lors de sessions de chronos avec véhicules récents ou rétro, F1 2018 propose un contenu extrêmement impressionnant ainsi qu’un aspect simulation très poussé, offrant des grands prix passionnants et riches en rebondissements.  F1 2018 est une indéniable réussite, un jeu sur lequel on revient sans cesse afin de progresser encore et encore. Un grand jeu de course automobile.

Laisser un commentaire