panorama dans le jeu The legend of Zelda Breath of the Wild

BEST OF 2017 : JEUX VIDEO

2017 a été une année extrêmement prolifique en terme de sorties de jeux vidéo de qualité d’origine japonaise, pour le plus grand plaisir des joueurs. Sur Nintendo Switch on aura pu dénombrer pas moins de trois très gros titres : The Legend of Zelda Breath of the Wild, Super Mario Odyssey ou encore Xenoblade Chronicles 2 (et encore, nous omettons Mario + Lapins Crétins).

Persona-5-Featured

Sur support PlayStation, qui aura marqué notre année de joueurs, outre le remaster du premier jeu Yakuza, on pouvait se délecter d’une excellente préquelle, Yakuza 0, particulièrement riche en contenu, ou du nouvel épisode de Nier développé par Platinum Games, qui a reçu l’un des plus gros succès d’estime en 2017, ainsi qu’un prix aux tous récents Games Awards. Autre jeu primé, Persona 5 est le jeu qui a occupé une place de choix durant nos soirées en 2017, pour son excellent et haletant scénario et son gameplay de J-RPG très soigné.

cuphead-1

Enfin, l’éternel Everybody’s Golf, au nouvel opus parfois décrié, a comme d’habitude sa place sur le podium. On remarquera que comme Gran Turismo Sport, Everybody’s Golf s’oriente vers le multijoueur online compétitif, suivant la mouvance e-sport actuelle. Chez le troisième constructeur, peu d’exclusivités cette année, hormis l’exceptionnel Cuphead, Microsoft s’étant focalisé sur la sortie de son nouveau hardware (Xbox One X) cette année.

Une année très fournie, donc, où il aura été malheureusement impossible de profiter de potentielles perles rares tel Nioh, Nier Automata ou Super Mario Odyssey à notre grand regret. Ce n’est que partie remise pour 2018…

 

Les jeux vidéo essentiels de 2017 pour Subbacultcha.net sont donc :

 

Yakuza 0 (Sega, PS4) pour son humour inégalable, parfois absurde, ses environnements urbains nippons des années 80 (la crise de la bulle spéculative immobilière) et son excellent gameplay varié de beat’em all durant les séquences d’action.

Persona 5 (Atlus,PS4) pour sa direction artistique d’exception, aux cinématiques animées à la perfection, son scénario touffu et riche en rebondissements ainsi que son gameplay au tour par tour de RPG japonais particulièrement plébiscité.

Everybody’s Golf (Sony, PS4) pour sa prise en mains d’une simplicité exemplaire, son fun et sa durée de vie online quasiment infinie. La licence prend le tournant online / esport qui lui incombait naturellement.

The Legend of Zelda Breath of the Wild (Nintendo, Switch) emprunte à beaucoup d’autres licences en les magnifiant. Le jeu le plus addictif de l’année, si tant est que l’on soit adepte du crafting (cuisiner et concevoir des objets) et des grands espaces dont la représentation rappelle parfois certains films de Miyazaki. De loin la direction artistique la plus marquante en 2017.

Cuphead (MDHR, Xbox One) devait originellement n’être qu’une succession d’affrontements de boss, mais ses ajouts de gameplay run and gun parfaitement maîtrisés comme sa direction artistique rappelant les court-métrages d’animation des années 30 en ont fait un jeu indispensable en cette année 2017 sur lequel on revient régulièrement.

Publicités

Laisser un commentaire