Paris Games Week 2018, la sélection

Cette année encore, le Paris Games Week aura offert son lot de sensations fortes au chaland venu s’essayer à tel ou tel jeu. Nous vous faisons profiter ici de nos impressions sur les titres de cette édition qui nous auront le plus marqué.

Hitman 2, extrêmement fidèle à ses prédécesseurs, aura su nous surprendre de par ses mécaniques de jeu. L’influence des jeux Assassin’s Creed se fait pleinement sentir dès lors qu’il s’agit de se dissimuler dans la foule dense venue assister à une course automobile, lieu de la mission proposée lors de ce Paris Games Week. On s’est amusé à se déguiser en la mascotte d’une écurie, mais pas assez discrètement pour ne pas alerter la sécurité dont les gardes, une fois débarqués, permettront rapidement d’agrémenter notre arsenal de nouvelles armes. Les combats à mains nues se présentent sous la forme de QTE, surtout dès lors qu’il s’agit de se défendre, et c’est un peu dommage. Le jeu s’annonce comme du Hitman classique, offrant moult possibilités pour s’infiltrer et accomplir ses missions, ce qui ne déplaira pas aux intéressés.

Autre titre à retenir cette année sur le salon, Ori and the Will of the Wisps reprend lui aussi beaucoup d’éléments du premier épisode en développant le gameplay de la licence. On peut toujours s’accrocher à certains éléments de décor, comme rebondir sur les parois, et développer son arsenal, cette fois principalement composé d’une épée ainsi que d’un arc et de flèches, idéal pour atteindre les cibles à distance. Il est toujours possible d’effectuer un double saut ou un rush aérien. Ori peut également creuser le sable et se propulser dans d’épaisses couches de terre. La direction artistique est réellement fidèle au premier épisode, ce qui n’est pas pour déplaire. On retrouve également le gameplay de metroidvania qui avait fait de ce dernier l’une des toutes meilleures exclusivités de la Xbox One.

Le stand Metro Exodus, imposant dans sa forme, nous a permis de nous familiariser avec le gameplay et les environnements du prochain titre de 4A Games. Offrant la part belle à l’exploration, la démo nous a permis de déambuler dans des décors magnifiques en extérieurs – le jeu permettra d’explorer des zones assez vastes les unes après les autres afin de récupérer assez de matériau pour fabriquer armes, munitions et objets de soin. Affronter les pionniers dans ces conditions fut un vrai régal. Seul bémol de la démo, la sauvegarde automatique nous aura coincé dans une petite grotte avec l’impossibilité d’en sortir sans se faire dévorer par un mutant. Dommage, mais gageons que ces bugs seront corrigés d’ici la sortie et que Metro Exodus saura satisfaire les fans de la licence présentant sans doute l’une des meilleures adaptations de livre en jeu vidéo (sans être passé par la case cinéma).

La touche musicale de cette édition ne se fera pas avec Ubisoft et Just Dance cette année pour Subbacultcha.net, mais plutôt du côté de la licence Persona, puisque Persona 3 Dancing in Moonlight et Persona 5 Dancing in Starlight permettent de profiter des mécaniques du jeu de rythme issu de Persona 4 sorti sur PS Vita il y a quelques temps dans les environnements et avec les personnages des jeux éponymes. Le « scratch » s’effectue sur PlayStation 4 à l’aide des sticks et tout semblait si bien fonctionner que l’on ne souhaitait qu’y revenir encore et encore, surtout sur l’opus Persona 5, aux musiques acid jazz vraiment mémorables.

L’édition du Paris Games Week présentait bien sûr bien d’autres titres intéressants, comme Darksiders III ou Just Cause 4, dont nous reparlerons dans ces colonnes dans les mois qui viennent…

Hitman 2 est prévu sur PS4, Xbox One et PC pour le 13 novembre 2018

Ori and the Will of the Wisps sortira sur Xbox One et PC courant 2019

Metro Exodus est prévu sur Xbox One, PS4 et PC pour le 22 février 2019

Persona 3 et 4 Dancing sont prévus sur PS4 et PS Vita pour le 24 mai 2019

Laisser un commentaire