Critique : Destiny 2 : Bastion des Ombres

Une chose est sûre avec la licence Destiny, c’est que l’on est certain d’y retrouver la patte du studio Bungie, créateur de Halo, ce qui est un gage certain de qualité. FPS dont le protagoniste se déplace de façon réaliste (donc assez lentement), utilisation de véhicules, conversations avec une IA mobile, jetpack (Halo Reach, souvenez-vous) : les ingrédients de gameplay d’un Halo sont bien présents dans Destiny, et on en a redemandé depuis la sortie du premier en septembre 2014. Pour la sortie du stand alone Bastion des Ombres, le studio n’est plus dans le giron d’Activision et revendique d’avoir été à l’écoute des joueurs dans son développement. Qu’en est-il manette en main ?

Les sensations de jeu Bungie sont bien au rendez-vous, c’est indéniable, et c’est un très bon point pour Destiny de manière générale. L’extension Bastion des Ombres est la première extension que développe le studio hors du giron d’Activision, ce qui implique une charge supplémentaire sur les épaules du studio à la sortie du titre. Bungie a voulu avec Bastion des Ombres satisfaire les fans de la première heure et cela se sent. Les Gardiens sont envoyés à nouveau sur la Lune (cf Destiny premier du  nom) pour accepter les missions d’Eris Morn. Retour en terrain connu pour les fans, donc.

Et quel plaisir d’arpenter de nouveau la surface de ce satellite terrestre ! En terme d’ambiance, Destiny est vraiment un must, il n’y a aucun doute là-dessus : musiques, graphismes lunaires post-apo, déplacements en passereau à toute vitesse, frags de ci de là… Tout est réuni pour créer un facteur fun indéniable et on en redemande très rapidement ! Seul souci notable, certaines “missions” sont par trop peu intéressantes. Difficile d’adhérer au concept des missions “tuer tant de Vex” inévitables pour progresser dans le scénario. Dommage.

Réalisation au top (sur Xbox One X), sensations de gameplay signées Bungie, ambiance magistrale, Destiny 2 : Bastion des Ombres ne pèche que par sa durée de vie assez courte ainsi que par certaines missions par trop peu intéressantes de temps en temps (tuer 100 Vex pour obtenir tel artefact et relancer le scénario, etc.). Le plaisir de retrouver un Bungie à l’écoute des fans est par contre bien présent et palpable lors des parties sur cette extension. 

6

Critique réalisée à partir d’une version fournie par l’éditeur sur Xbox One X

Laisser un commentaire