Critique : Avicii Invector

Le DJ Avicii, malheureusement disparu en avril 2018, a égrené les années 2010 de tubes percutants musicalement, marquant cette décennie musicale d’une empreinte de qualité. Un jeu musical hommage au DJ s’imposait ainsi naturellement, tant la discographie de Tim Bergling s’offre le luxe d’être à la fois excellente et variée. De quoi ravir les amateurs de jeux de rythme de tous poils. Qu’en est-il manette en main ?

Avicii Invector n’est pas qu’un hommage au DJ éponyme disparu, car son gameplay lorgne essentiellement vers un autre jeu musical : Amplitude des studios Harmonix. Comme dans ce dernier, on déplace un vaisseau spatial sur une piste, et le dit vaisseau survole des éléments indiquant sur quelle touche appuyer ou dans quelle direction orienter le stick. La grande originalité d’Avicii Invector, par rapport à son aîné, c’est l’intégration de pistes “géométriques”. En fonction de la forme de la piste (carré, triangle, cercle), le gameplay évolue.

Un carré indiquera une piste plane sur laquelle on déplacera le vaisseau vers la gauche ou la droite, un triangle fera se retourner la piste dès qu’on inclinera les sticks, ces pistes représentant le plus gros challenge du titre. Enfin un cercle indiquera que l’on peut déplacer le vaisseau dans toutes les directions et qu’il faudra, à l’instar d’un Starfox, faire passer le vaisseau à l’intérieur de cercles placés un peu partout dans l’espace de jeu. 

Avicii Invector est un très bon jeu musical, qui a bien intégré le gameplay auquel il rend hommage, de surcroît doté d’une bande-son exceptionnelle. Une fois le jeu calibré, enchaîner les morceaux est un régal et un challenge, surtout dans son mode “Difficile”, qui donnera du fil à retordre aux meilleurs, dont les performances sont d’ailleurs automatiquement publiées en ligne. On remarquera quand même certains choix curieux de “notes” sur lesquelles appuyer –  correspondant parfois plus au rythme qu’à la mélodie – ce qui perturbe un peu la prise en main des débuts.

Avicii Invector est un double hommage : hommage évident au DJ talentueux Avicii dans un premier temps, et hommage au jeu musical Amplitude dans un second temps, de par son gameplay. Celui-ci ajoute au game design du titre d’ Harmonix pas mal de nouveautés, comme la possibilité de se “déplacer” sur les côtés d’un triangle, symbole du DJ suédois. Le level design du titre de Hello There Games repose d’ailleurs sur des figures géométriques : cercles, carrés, triangles, offrant pour chacune de ces phases un gameplay différent. Avec un pedigree de cet acabit, Avicii Invector ne pouvait qu’être réussi, alliant un bon gameplay de  jeu de rythme à une bande-son exclusivement liée au DJ, offrant pléthore d’excellents tubes des années 2010. Le meilleur moyen de terminer en beauté cette décennie musicale, donc.  

7

Critique réalisée sur PC à partir d’une version fournie par l’éditeur 

Laisser un commentaire