PlayLink, tour d’horizon d’un party gaming renouvelé

Le gameplay impliquant écrans tactiles et console de jeu connectée à un téléviseur, cher à la défunte Wii U, pourrait encore avoir de beaux jours devant lui depuis que Sony Interactive a lancé PlayLink, un système de jeu permettant d’utiliser n’importe quelle tablette ou smartphone connectée en wi-fi à une PlayStation 4. Vous appréciiez Buzz Le Grand Quizz mais vous plaigniez d’avoir à investir dans des buzzers coûteux ? PlayLink a pensé à vous, puisque vous pouvez à présent utiliser votre smartphone via une application dédiée pour chacun des jeux de la gamme pour participer à un jeu de quizz (Knowledge is Power) lors d’une soirée chez un ami, à une enquête policière cinématographique (Hidden Agenda), à un karaoke géant (Singstar Celebration) ou encore à un jeu original permettant de savoir si vous connaissez bien vos amis (Qui es-tu ?). Extrêmement alléchant sur le papier, puisque le potentiel des smartphones/tablettes est aujourd’hui très vaste, qu’en est-il réellement une fois les jeux lancés ?

Knowledge is Power

knowledge-is-power-screen-01-ps4-us-16aug17

Lorsque l’on participe à un jeu de questions / réponses tel Trivial Pursuit sur la table basse du salon, le problème est de choisir les personnes qui, à tour de rôle vont poser les questions. PlayLink résout le problème puisque à l’instar d’un Buzz le Grand Quizz (sur PS2 et PS3), la console de jeu va faire office de « maître de jeu » et poser les questions à un groupe de joueurs dont chacun des membres devra répondre le plus vite possible. Knowledge is Power est un jeu de quizz assez standard en apparence, si ce n’est qu’il emploie l’interactivité et le potentiel des smartphones pour donner un peu plus de sel aux parties. Il est possible d’user de pouvoirs spéciaux afin de gêner l’adversaire dans ses choix de réponse avant chaque question. Vous souhaitez être le plus rapide pour répondre, n’hésitez pas à obscurcir l’écran du smartphone de l’un de vos adversaires ou d’effacer certaines lettres des réponses. Autre pouvoir intéressant : geler au sens propre les réponses adverses de façon à ce que le joueur perde du temps à briser la glace recouvrant l’écran de son téléphone en tapotant dessus. Knowledge is Power est inventif, fun, et apporte un peu de fraîcheur au jeu de quizz classique de par l’utilisation des divers pouvoirs. L’application téléchargée est extrêmement simple d’emploi, facilitant l’accès au jeu au plus grand nombre. Les parties de Knowledge is Power durent juste le temps idéal pour prendre l’apéro entre amis avant de visionner le match de football ou de passer à table. Réel atout pour la gamme PlayLink, Knowledge is Power propose une gamme de thèmes assez variés pouvant satisfaire les plus exigeants : arts et culture, sports, cinéma, ou parfois quelques sujets plus obscurs.

 

Singstar Celebration

Réunir jusqu’à huit personnes dans sa salle de karaoke privée, c’est désormais possible grâce à PlayLink. Une fois l’application Singstar Mic téléchargée sur son smartphone, on accède à l’immense discothèque du jeu sur PS4, proposant des morceaux variés allant d’Oasis à Lady Gaga en passant par la variété française et on se lance dans un chant effréné, le smartphone faisant office de microphone. Le concept est toujours le même, il s’agit de chanter dans le ton le mieux possible afin d’engranger des points. Réellement plaisant à plusieurs, quelques défauts sont à signaler tout de même. Les applis microphones captent trop les chants et sons environnants (sortant d’un home cinema, par exemple), ce qui peut nuire à l’expérience de jeu, si tant est que votre voisin de canapé ait tendance à chanter un peu trop fort. Mais en faisant fi de ces problèmes techniques, Singstar Celebration est le karaoke à domicile idéal pour les soirées entre amis. A noter qu’il est possible de partager ses vidéos de soirées Singstar via l’interface du jeu et le PlayStation Camera.

Qui es-tu ?

08747146-photo-playlink

Derrière ce titre étrange se cache le jeu apéro ultime sur le papier : des parties courtes, fun, hilarantes parfois, qui permettent de découvrir vos partenaires de jeu, ou de savoir si vous les connaissez bien à travers des séries de questions et activités de type dessin sur écran de smartphone ou selfies délirants. Jouable jusqu’à cinq personnes, le jeu permet de s’attarder sur chacun des joueurs à tour de rôle, posant des séries de questions aux réponses multiples sur ceux-ci. Pour les autres joueurs, il s’agit de répondre de la même manière que le joueur mis en avant par la console de jeu. Cela passe par une mise en situation (comment aurait réagi untel dans cette situation précise ?), puis par des choix sur les qualités de dessins effectués par chacun des intervenants ou des selfies devant imiter une photographie amusante. L’interface de l’application est intuitive et le tout fonctionne parfaitement bien. N’ayant d’autre but que de divertir quelques minutes entre les cacahuètes et le verre apéritif, Qui es-tu ? remplit parfaitement son contrat.

Hidden Agenda

40b69bcf5a37082f_1200xH

Très séduisant lors des premières minutes de jeu de par son propos et sa réalisation, Hidden Agenda finit par décevoir quelque peu, des défauts venant malheureusement pénaliser l’expérience ludique. Un serial killer, surnommé « Le Piégeur » met en œuvre des pièges à la bombe à retardement alambiqués afin d’éliminer des personnes liées aux événements ayant eu lieu dans un orphelinat des années auparavant. En endossant alternativement les rôles des protagonistes de cette narration interactive, soit une policière ou le procureur affilié à l’affaire, les joueurs devront choisir en même temps les actions des intervenants ou leurs propos, en déplaçant un curseur de couleur à l’écran (en glissant leur pouce sur leur smartphone). Le personnage effectuera l’action ayant recueilli le plus de « votes » de la part des participants. L’expérience de jeu est cinématographique et propose une variété d’embranchements dans son scénario pour plusieurs joueurs (le jeu pouvant tout de même se compléter seul). Il est également possible de rechercher des indices à l’écran sur certaines séquences statiques. Réalisé sous Unreal Engine, il est saisissant de réalisme, et les expressions faciales sont tout bonnement magnifiques par moment. Le plus gros problème du jeu est son manque de fluidité dans le montage des séquences ; la narration est hachée, très certainement du fait des différents embranchements que peut prendre le scénario. Enfin on a pu remarquer un certain nombre de problèmes dans la synchronisation labiale (audio en retard sur la vidéo). Hidden Agenda aurait pu être un jeu marquant les esprits pour longtemps, mais ne reste qu’une expérience narrative grevée par de trop nombreux petits défauts.

 

PlayLink propose donc une gamme de jeux-apéro vraiment sympathiques, ainsi qu’une expérience cinématographique multijoueur originale qui aurait pu être beaucoup plus marquante. De bon augure, apportant un petit vent de fraîcheur au party gaming, on espère sincèrement que de nouveaux concepts de jeu vont éclore dans la gamme. Pour le moment, les jeux publiés tiendront en haleine les joueurs aguerris le temps de quelques soirées (peut-être plus longtemps s’ils apprécient le karaoke), mais pas plus.

2 réflexions sur “PlayLink, tour d’horizon d’un party gaming renouvelé

Laisser un commentaire