Disgaea 1 Complete, le Tactical-RPG au contenu ultime ?

Disgaea sur PlayStation 2 avait su se créer sa fanbase à l’époque en imposant un gameplay tactique réellement varié et complet. Disgaea 1 Complete, justement, se veut être la version la plus aboutie du titre de Nippon Ichi, proposant une remasterisation dénuée de sprites, usant des assets de Disgaea 5, ainsi que d’une traduction française, entre autres features intéressantes. Ce tactical RPG est-il encore envisageable à l’achat aujourd’hui dans cette version ?

 

Revenons tout d’abord rapidement sur le gameplay de ce titre au développement narratif très second degré. Extrêmement riche, il offre (offrait ?) toute une gamme de possibilités intéressantes d’une variété certaine par rapport aux tactical plus classiques. On peut, sur l’  «échiquier», soulever et projeter les protagonistes, calculer ses stratégies au millimètre près grâce à un système de combo efficace ou s’adonner au puzzle game via le système de géo-blocs. Riche et varié, donc, sur PS2 Disgaea apportait un réel vent de fraîcheur, et plairait sans nul doute aujourd’hui à quiconque découvrirait le jeu. Si on le possède déjà, c’est une toute autre histoire…

 

 

Car Disgaea premier du nom a connu moult versions au fil du temps : PSP, DS, PC… Ainsi, cette version au remaster très agréable mais qui laisse de temps en temps à désirer – on peut y observer ça et là des éléments ultra pixélisés, surtout dans les décors du château – est le cumul de ce qu’apportait chacune des précédentes versions, et comme toujours, il s’agira de passer plusieurs centaines d’heures à peaufiner ses tactiques afin d’optimiser chacun des niveaux. Car oui, dans Disgaea c’est la course à l’XP, le farm qui prime avant tout. Imaginez que chaque objet du jeu est upgradable via des séquences de niveaux créés de façon procédurale.

 

Les musiques sont fidèles à la série et on peut aussi bien les haïr que les adorer. Toujours est-il qu’elles correspondent parfaitement au délires scénaristiques de ce titre. Un bémol au sujet des traductions, parfois approximatives voire inexistantes (on notera un « every turn » qui n’aura pas été traduit, par exemple) est à remarquer, et c’est dommage.

 

Disgaea 1 Complete conviendra aux joueurs désireux de commencer la licence par le commencement, aux joueurs qui la découvrent. Ceux qui ont déjà pu s’adonner à l’une des nombreuses versions précédentes pourront passer leur chemin, tant cette version n’apporte pas tant de neuf que cela au titre, malheureusement. Toujours est-il que Disgaea reste Disgaea : un tactical ultra riche et varié qui offre des centaines d’heures de farming « intelligent » et pas trop répétitif, dans un univers complètement décalé et second degré.

Publicités

Laisser un commentaire