Critique : Prinny presents NIS Classics Volume 2

Critique : Prinny presents NIS Classics Volume 2

Seconde itération des compilations NIS regroupant des jeux des années 2000 de l’éditeur, NIS Classics Volume 2 parvient-il à satisfaire l’adepte du Tactical RPG ? La collection précédente nous avait bien plu car elle regroupait les remasters de deux jeux vraiment bons sur le fond. La qualité graphique des remasters laissait cependant parfois à désirer en ce qui concernait les sprites, quand les décors restaient vraiment agréables. Cette fois-ci la compilation regroupe les jeux Makai Kingdom Reclaimed and Rebound (2005) et ZHP Unlosing Ranger VS Darkdeath Evilman (2010). Les nouvelles générations seront-elles conquises ?

Makai Kingdom

Makai Kingdom se présente comme une alternative très sympathique à Phantom Brave, s’éloignant du Disgaea classique en proposant la possibilité de créer des personnages à partir d’objets, ou de réussir une bataille en scorant au mieux. En effet, il est possible de remporter une map si l’on atteint le score nécessaire sans nécessairement se débarrasser de tous ses ennemis. Le character design est de qualité, le scénario pas inintéressant (un overlord fusionne avec un livre et tente de recréer son royaume), mais au niveau sonore certains reproches sont à faire, car comme pour la plupart des T-RPG édités par NIS, on a malheureusement l’impression d’écouter de la musique de fête foraine en bruit de fond permanent. Et sur Switch il n’est malheureusement pas possible d’écouter Spotify via la console. 

Hormis ce point réellement négatif, il faut bien reconnaître que retrouver Makai Kingdom quelque 17 années plus tard est très agréable. Le gameplay old-school demandant au joueur de s’accrocher un maximum (la difficulté atteint des sommets) fait mouche si on est adepte de T-RPG. On pourra regretter la qualité du remastering des sprites, comme pour la compilation précédente, tant la pixellisation est présente. Cela dit, c’est surtout en mode docké que ça pose problème. En vadrouille, la Nintendo Switch offre une belle qualité d’image, certes réduite, qui permet de passer outre les pixels peut-être un peu trop vieillots pour que les jeunes générations puissent sereinement découvrir ce classique.

ZHP

Et la qualité du travail de remasterisation effectué sur ZHP Unlosing Ranger VS Darkdeath Evilman est du même acabit. On pourra donc lui faire les mêmes reproches qu’à son aîné. Cependant, pour plusieurs raisons, le deuxième jeu proposé par cette compilation nous a réellement conquis. Nous ne l’avions tout d’abord jamais joué à l’époque et le découvrir aujourd’hui est vraiment plaisant, tant son scénario est hilarant ou son gameplay bien pensé (avec un bémol toutefois). ZHP de son petit nom nous narre les aventures d’un personnage lambda embringué bien malgré lui comme sauveur de l’humanité devant se préparer tant bien que mal au combat final contre Darkdeath Evilman. Raconté comme cela, ça n’a pas l’air bien attirant mais pourtant le cocasse et le grotesque des situations et des dialogues font mouche. Difficile de ne pas sourire en jouant à ZHP, bien plus élaboré en termes de narration nawak que Makai Kingdom. Et puis ce n’est pas tous les jours qu’on est marié à un prinny.

Le gameplay propose cette fois un déplacement de case en case qui fait se diminuer un pool de points également utile pour lancer des attaques ou pour effectuer n’importe quel autre type d’action. Chaque map impose donc une gestion de ces points (que l’on peut recouvrer grâce à certains objets) en plus de proposer un brouillard de guerre sur certains pans de décor. En outre, les adversaires ont une visibilité n’atteignant que quelques cases et n’interviendront donc que s’ils repèrent le joueur. Ils peuvent également le repérer grâce au cri que pousse un adversaire mis à mort.  Les attaques spéciales prennent deux tours (un tour “cast” et un tour “activate”). Il est par ailleurs possible de bloquer les attaques adverses. Tous ces éléments font de ZHP un très bon titre, original, et clairement notre chouchou au sein de cette compilation. Le bémol concernant le gameplay étant lié au fait que l’on se déplace dans des décors en 3D isométriques de case en case avec un peu de difficulté, puisque tout se fait à la croix directionnelle. On se trompe parfois de direction (ce qui fait perdre un point d’”action”). Une vue de dessus aurait pu être bienvenue dans certains cas. Et puis une fois de plus on se serait passé des musiques…

Cette compilation de T-RPG NIS est de bonne facture, et ce malgré un remastering des sprites qui fait accuser les deux jeux sous le poids des ans, ce qui est bien moins flagrant en mode nomade.. ZHP Unlosing Ranger VS Darkdeath Evilman justifierait peut-être seul l’achat de cette collection, tant son humour et son originalité en gameplay satisferaient les plus réticents. Encore une fois, il est dommage que les musiques des deux titres soient malheureusement tout juste passables. Une collection en forme d’aubaine pour les plus jeunes qui n’auront pu s’essayer à ZHP il y a douze ans. Attention tout de même, il faut savoir lire un minimum d’anglais.

7

Critique réalisée sur Nintendo Switch à partir d’un code fourni par l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s