Critique : Far Changing Tides

Far : Changing Tides débarque en cette période très riche en jeux AAA  flamboyants en proposant une aventure plus proche de l’invitation au voyage contemplatif et poétique qu’un monde ouvert gigantesque ou des véhicules rutilants à collectionner de course en course. Peut-on ainsi voir en lui une réelle bouffée de fraîcheur ?

Le titre de Okomotive se situe dans un univers post-apocalyptique où seuls semblent avoir survécu quelques animaux. Il va s’agir pour le joueur d’interagir avec certains éléments (signalés classiquement – en termes de level design – par une couleur flashy) pour construire une embarcation à voile permettant de se déplacer rapidement à l’aide du vent. Dans une production vidéoludique où globalement le joueur est de plus en plus assisté dans son entreprise pour découvrir ce qu’il doit faire ou ce qu’il doit actionner, Far : Changing Tides réussit aisément son pari immersif. Aucun HUD ne vient en effet “entacher” l’écran, et aucun didacticiel n’intervient lourdement, laissant au joueur un sentiment de liberté totale dans sa découverte. 

Car il faut interagir, souvent au hasard ou au gré de la curiosité du joueur, avec divers éléments afin de découvrir les solutions des puzzles parsemant la 2,5D de Far : Changing Tides. Ici trouver du combustible pour la chaudière, là comprendre comment tel ou tel mécanisme va permettre de débloquer un passage bloquant l’embarcation. Rien n’est expliqué, et pourtant tout semble parfaitement naturel. Les puzzles, assez bien pensés, s’enchaînent les uns après les autres avec délectation.

Les séquences menant d’un puzzle à l’autre sont par contre assez peu rythmées et se limitent trop souvent à de la pure contemplation. Une fois le véhicule lancé à pleine vitesse vent arrière, il n’est pas rare que le joueur n’ait pas à utiliser la manette pendant près de dix minutes. Il fallait oser ! Certains ne seront pas gênés, et on peut les comprendre, tant la direction artistique du jeu est admirable, mais d’autres, l’âme moins poétique, peut-être, trépigneront d’impatience durant ces séquences.

Far : Changing Tides est une aventure très plaisante, à mi-chemin entre le jeu à énigmes et le jeu contemplatif, qui pèche justement par un excès de cette seconde caractéristique. Il arrive en effet qu’aucune séquence de gameplay n’intervienne pendant près de dix minutes, tant notre navire se laisse pousser par le vent aisément. Certes les décors et les environnements sont agréables à admirer, mais au bout de quelques heures de jeu ce malheureux et ponctuel  manque d’action amène son lot de frustrations, voire de léger ennui. Avec un meilleur équilibre dans l’enchaînement de ses séquences, le titre de Okomotive aurait clairement mérité un 8, de par l’expérience de jeu originale et les séquences de puzzles addictives qu’il propose au joueur, désireux de tout découvrir par lui-même dans cette bien belle et poétique invitation au voyage. 

7

Critique réalisée à partir d’une clé Steam fournie par l’éditeur

Laisser un commentaire